Hugo Vandamme

Marie-Agnès Vanackère

L’Humain d’Abord ! : la gauche fidèle à ses valeurs la gauche fidèle à ses valeurs

  • En 2011, les transports routiers sont responsables de 57 % des émissions de NOx et entre 17 % et 19 % des émissions de particules de France métropolitaine.
  • Un automobiliste français émet chaque année en moyenne 2,5 fois le poids de sa voiture en dioxyde de carbone (CO2) et la moitié de son propre poids en polluants divers
Nos engagements

Pour la gratuité des transports

Les besoins croissants de mobilité, le coût des transports et les manques d’alternatives bloquent aujourd’hui la maîtrise de nos déplacements.

Les infrastructures sont surchargées et le budget transport pèse encore trop lourd dans le budget des ménages.

Pourtant, les impératifs de la lutte contre les gaz à effet de serre devraient inverser les choix et prioriser les transports collectifs.

Cette concurrence nous pénalise tous au quotidien. Elle est une aberration environnementale. Pire, l’entretien du matériel roulant n’est pas optimal. Notre sécurité est compromise, tant du point de vue des risques d’accidents que du point de vue de la détérioration de l’environnement et du climat.

CONSTAT

Nous sommes aujourd’hui inégaux face aux déplacements. Que ce soit le coût du carburant, de l’abonnement aux transports collectifs, des dessertes, des horaires et des ralentissements, le système de transport que nous connaissons doit changer. Il génère des inégalités et ne se soucie pas de l’environnement et des impératifs de la lutte contre les gaz à effet de serre.

Le citoyen qui utilise les transports collectifs rend service à la société ! Nous devons donc réfléchir aux moyens incitatifs à mettre en place dans ce domaine pour participer à la lutte collective de l’Humanité afin de maintenir la hausse du réchauffement climatique à moins de 2°C à l’horizon de 2050.

L’argent public ne sera jamais aussi bien utilisé aujourd’hui pour demain qu’en priorisant les transports collectifs aujourd’hui.

Nos propositions

La gratuité des transports intra-urbains

Pour que tout le monde puisse gagner en pouvoir d’achat, vivre en ville et agir concrètement pour l’environnement, il faut développer la gratuité des transports collectifs intra-urbains.

Pour cela, nous proposons de déplafonner le versement transport payé par les entreprises et de créer un fond dédié au développement des transports gratuits. Celui-ci serait financé par les économies provoquées par une transition massive vers les modes de transports non-polluants (externalités positives).

Développer le transport ferroviaire

En abrogeant les lois de libéralisation du rail et la loi Macron. Nous voulons lancer un processus de désendettement du système ferroviaire et en finir avec les mesures de défiscalisation et d’exonération favorisant le transport aérien par les entreprises à bas coût.

Re-déployer le transport des marchandises non polluants

En le transférant vers le fret ferré, en développant le ferroutage et les voies navigables.

Soutenir un plan d’investissements dans les aménagements cyclables.

Pour financer ces mesures

  • Nous voulons créer un pôle national des transports publics Favorisant le développement des transports collectifs et leur accès pour toutes et tous, du transport ferroviaire et fluvial et du transport maritime côtier.
  • Nous voulons nationaliser les autoroutes.
  • Nous voulons doubler et généraliser le versement transport payé par les entreprises. Celui-ci doit-être indexé sur les profits plutôt que sur la masse salariale.
  • Nous voulons créer un fond national pour le développement des transport gratuits

Nous soutenir

Vous aimez cet article ? Les idées développées sur ce site ?
Les candidats du Front de Gauche défendent les même valeurs. Pensez à les soutenir :

Permet d'apparaître sur la page "Témoignages"

Les autres Thématiques

Recevoir l'infolettre :

RSS

Une démarche initiée par des citoyen-nes, des acteurs du monde associatif, syndical et politique et soutenue par le PCF / Front de Gauche sur les villes de Lille, Loos et Faches-Thumesnil